Surfaçage radiculaire : tout savoir sur cette technique



surfaçage_radiculaire


Un nettoyage professionnel réalisé tous les 6 mois, fait partie des soins standards que vous devez apporter à vos dents pour préserver une bonne hygiène dentaire. Celui-ci comprend en général un détartrage des dents et de la gencive pour enlever la plaque et le tartre, ainsi qu’un polissage des dents pour enlever les taches et lisser leur surface. Cette procédure a pour objectif de garder vos dents et vos gencives en bonne santé. 

Toutefois, si vous présentez des symptômes de maladie des gencives, il se peut que vous ayez besoin d'un nettoyage “plus profond”, appelé surfaçage radiculaire ou curetage radiculaire. Cette opération consiste à éliminer le tartre sous-gingival dans la zone où le tissu osseux est détruit, ainsi qu’à éliminer les bactéries accrochées à la racine de la dent.

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur le surfaçage radiculaire, son utilité, son déroulement et sa prise en charge.

Pourquoi réaliser un surfaçage radiculaire ?

Le surfaçage radiculaire est une méthode de traitement des maladies graves des gencives. 

En cas de maladie des gencives, l'inflammation des tissus entraîne la séparation de la gencive de la surface de la racine, ce qui crée un minuscule espace appelé poche parodontale. Il peut être très difficile de garder cet espace propre et le risque de voir les bactéries s’y accumuler est grand. 

Ainsi, le surfaçage radiculaire vise à nettoyer méticuleusement les surfaces radiculaires pour éliminer la plaque dentaire et le tartre à la surface des racines, mais aussi à l'intérieur de la poche parodontale afin d'éliminer les bactéries qui causent les maladies de gencive. 

Dans la plupart des cas, le traitement aidé également à réduire l'inflammation et permet de guérir les maladies des gencives.

Comment se déroule un surfaçage radiculaire ?

Avant de procéder au traitement, le dentiste utilisera une sonde parodontale et prendra des radiographies pour confirmer la gravité de la maladie des gencives. Le dentiste laissera également la zone concernée être engourdie en utilisant l'anesthésie pour réduire l'inconfort pendant le traitement. Des instruments appelés curettes ou nettoyeurs à ultrasons seront utilisés pour enlever la plaque et le tartre à la surface des racines dans la poche parodontale.

Au besoin, le dentiste peut pratiquer une chirurgie parodontale qui permet de retourner la gencive et d'exposer la surface de la racine. Le dentiste peut alors nettoyer la surface de la racine avec une vision directe.

Si votre gencive est sensible et malade, une anesthésie locale peut être administrée pour l'engourdir. Si vos dents sont sensibles avant ou après le nettoyage professionnel, il peut être recommandé d'utiliser une pâte désensibilisante pour vous soulager.  Le détartrage dentaire et le surfaçage radiculaire peuvent prendre de deux à quatre visites selon le niveau d’avancée de la maladie parodontale. Si votre maladie parodontale nécessite de la chirurgie, le détartrage dentaire et le surfaçage radiculaire seront effectués en premier, puis la chirurgie parodontale sera effectuée par la suite.

Quels sont les instruments utilisés pour un surfaçage radiculaire ?

Les instruments mécaniques
Il existe différents instruments permettant d’enlever le tartre appelé curettes parodontales. Ces curettes éliminent le tartre par grattage en complément des ultrasons. La fréquence de détartrage est très variable d’un individu à l’autre selon la vitesse de formation du tartre et de la sensibilité aux maladies parodontales. Cette vitesse de formation du tartre dépend essentiellement de la qualité du brossage mais aussi, de facteurs spécifiques à l’individu (consommation de tabac, qualité de la salive, etc.). La fréquence nécessaire de détartrage pourra varier de tous les 3 mois à un an.

Les ultrasons
C’est le moyen le plus utilisé. Un fin embout métallique vibrant à haute fréquence est passé sur les surfaces dentaires recouvertes de tartre ce qui permet de le décoller. De l’eau est constamment projetée ce qui permet à la fois de refroidir l’ensemble et d’éliminer le tartre par cavitation.

Quand la surface des dents devient libre de tout dépôt de tartre et retrouve sa pleine santé, une sensibilité transitoire au froid peut se développer mais celle-ci va s’estomper spontanément en quelques semaines. 

A quoi s’attendre après un surfaçage radiculaire ?

Dans les premiers jours qui suivent le surfaçage radiculaire, il est fréquent d'avoir un léger inconfort et un léger saignement de la gencive. Maintenez une bonne hygiène bucco-dentaire, et l'inconfort et les saignements finiront par s'estomper. La gencive redeviendra saine.

Une bonne hygiène bucco-dentaire est essentielle pour la guérison des gencives après le surfaçage radiculaire. Des soins bucco-dentaires quotidiens appropriés doivent être effectués, y compris un brossage complet des dents deux fois par jour et l'utilisation de soie dentaire ou d'une brosse interdentaire pour nettoyer les surfaces dentaires adjacentes. Le tabagisme aura une incidence négative sur le rétablissement après une maladie des gencives ; il faut donc l'arrêter.

Suite à son intervention, votre parodontiste voudra probablement programmer des visites de contrôle. Ces visites d'entretien consistent en des nettoyages de routine et l'examen attentif de votre gencive, ainsi que des mesures de la profondeur de vos poches et de la récession gingivale.

La bonne nouvelle, c'est que dans la plupart des cas, le tissu gingival rouge ou gonflé redevient ferme et rose, les saignements sont réduits ou éliminés et les poches deviennent plus petites. Si votre gencive a bien réagi et reste stable, vous n'aurez peut-être pas besoin d'autres traitements.

Par contre, des affections parodontales plus avancées peuvent nécessiter l'intervention chirurgicale d'un parodontiste après le surfaçage radiculaire et le détartrage pour arrêter la progression de la perte osseuse. Cependant, le détartrage et le surfaçage radiculaire réduisent souvent le nombre d'interventions chirurgicales dont vous avez besoin.

Quels sont les risques associés à un surfaçage radiculaire ?

Les risques liés à la procédure de surfaçage radiculaire sont minimes. L’infection est le risque le plus important ; votre dentiste peut donc vous prescrire un antibiotique ou un bain de bouche spécial à utiliser pendant quelques jours ou quelques semaines.

Après le surfaçage radiculaire, contactez immédiatement votre dentiste si vous vous retrouvez dans l'une ou l'autre des situations suivantes :
  • Aggravation de la douleur
  • Absence de guérison de la région traitée
  • Accès de fièvre

Comment est pris en charge un surfaçage radiculaire ?

La Sécurité Sociale n’assure aucun remboursement pour les interventions parodontales. En effet, il s’agit de soins dentaires hors nomenclature donc non remboursés. Seul le détartrage complet est pris en charge à hauteur de 70% du tarif de convention (deux séances au maximum par an). Quelques autres actes qui peuvent être nécessaire dans certains cas pour traiter une parodontite sont couverts avec des montants faibles (la pose de prothèse(s) / attelle(s) de contention, la ligature métallique).
 
Par conséquent, pour bénéficier d’une couverture complète, il est indispensable de disposer d’une complémentaire santé couvrant la parodontite. Toutes les mutuelles ne couvrent pas ces soins et si vous souffrez de parodontite, il est indispensable d’en trouver une adaptée à vos besoins. 

Vous savez désormais l’essentiel sur le surfaçage radiculaire. Si vous avez encore des doutes ou des questions, n’hésitez pas à consulter votre dentiste. Il saura répondre à toute vos interrogations et vous rassurer sur le déroulement d’une éventuelle intervention.