Le blanchiment interne sur dent dépulpée



Qu'est-ce que le blanchiment interne sur dent dépulpée ?

Une dent dépulpée est une dent à laquelle la pulpe a été retirée : c’est ce que l’on appelle aussi la dent dévitalisée. Une dent peut être dévitalisée dans le cas d’une carie trop importante qui ne peut être soignée. En nécrosant, la carie provoque le changement de coloration de la dent et peut nécessiter un éclaircissement dentaire, surtout si la dent dépulpée est une dent de devant car le patient peut ressentir un certain inconfort et une gêne quant à sa dentition abîmée lorsqu’il sourit ou qu’il parle en public.

Le blanchiment interne sur dent dépulpée est un traitement qui permet d’intervenir sur une dent qui serait devenue grisâtre à la suite d’une nécrose de la pulpe. Ce traitement ingénieux consiste à placer des agents éclaircissants dans la chambre pulpaire et à proposer au patient le port d’une gouttière nocturne en plus dans certains cas. Rapide à réaliser et indolore, cette technique permet d’améliorer l’aspect de la dentition du patient tout en préservant les tissus : c’est une méthode esthétique non invasive et sans risque pour les dents, grâce à laquelle la teinte initiale de la dent peut être récupérée. Elle permet notamment de retrouver une teinte harmonieuse de la dent sans avoir recours à d’autres méthodes comme les facettes, qui peuvent être plus coûteuses, ou les couronnes dentaires.

Dans quels cas ce traitement est-il indiqué ?

Le blanchiment interne sur dent dépulpée peut être prescrit dans le cadre d’une décoloration de la dent, appelée aussi dyschromie, due à des lésions de la dent ou à cause d’une carie trop importante. Les lésions de la dent peuvent apparaître à cause d’une trop grande quantité de fluor dans la dent ou à cause d’une hypominéralisation. De la même façon, ce traitement peut être bénéfique pour tout patient qui présente une teinte atypique sur les dents en raison de troubles de l’émail qui provoquent ces dyschromies. Il est important de souligner que cette dyschromie peut aussi survenir soit à la suite d’un traumatisme accidentel ou interne, soit à la suite d’une nécrose causée par une attaque bactérienne comme la carie ou à la suite d’un souci d’ordre thermique ou chimique.

Aussi, il peut arriver certains cas où des instruments médicaux causent un choc, à la suite d’un traitement dentaire, ce qui peut aussi causer un changement de teinte de la dent. De la même façon, certains produits thérapeutiques sont des produits nécrosants et conduisent à l’atteinte de la pulpe, provoquant ainsi une coloration différente. Parfois même, le traitement du blanchiment interne sur dent dépulpée peut être demandé à la suite d’une utilisation de certains matériaux comme de la pâte d’obturation, qui est un ciment de scellement de canaux dentaires utilisé pour réparer une dent carié, qui aurait fragilisé et coloré la dent. Dans tous les cas, le traitement du blanchiment interne sur dent dépulpée permet de remédier aux problèmes de dyschromie sur la dentition du patient, en préservant les tissus au maximum. Attention toutefois à garder en tête que toutes les dents dépulpées ne peuvent pas bénéficier de ce traitement.

Comment se déroule le blanchiment interne sur dent dépulpée ?

Le blanchiment interne sur dent dépulpée demande plusieurs étapes minutieuses et non douloureuses. Tout d’abord, le praticien s’assure d’isoler la dent sur laquelle il doit travailler en plaçant un champ autour de la dent concernée par le blanchiment interne. Ensuite, à l’aide d’une fraise, il réalise une cavité à l’endroit où se trouve la pulpe. Ce trou permet d’accéder à ce que l’on nomme la chambre pulpaire et qui contient le nerf de la dent. Après la réalisation de la chambre pulpaire, un nettoyage minutieux doit être effectué. C’est à la suite de cette étape que le praticien vient déposer le produit de blanchiment dans cette cavité : un produit à base de peroxyde d’hydrogène et de perborate de sodium. Ce produit éclaircissant a besoin d’un peu de temps pour agir : généralement, environ 3 semaines sont nécessaires à sa fixation, à raison d’une application toutes les deux semaines en moyenne.

Le dentiste peut ensuite refermer en élaborant une obturation qui sera retravaillée au fil des autres séances. Trois séances plus tard environ, le praticien referme de façon définitive l’ouverture de la dent dépulpée, ce qui marque la fin du traitement.

Quelques conseils et recommandations post-traitement

Comme de nombreux actes médicaux, le blanchiment interne sur dent dépulpée nécessite de prendre en compte certaines recommandations post traitement. Les recommandations principales et conseils importants qui peuvent être préconisés à la suite d’un blanchiment interne sur dent dépulpée, peuvent concerner surtout la consommation de produits tâchant. En effet, il sera conseillé au patient de contrôler sa consommation de thé, de café, de tabac ou de vin rouge. Par ailleurs, en cas de récidive de la coloration ou d’ombre grisâtre, il est conseillé de consulter son dentiste de nouveau afin de procéder à un nouveau traitement.
A la suite de ce traitement, le patient peut ressentir une sensibilité gênante, qui s’estompe toutefois dans les premiers jours. Afin de palier à cette sensibilité, le dentiste recommandera à son patient l’usage d’un dentifrice au fluor.

Informations complémentaires

Les résultats du blanchiment interne sur dent dépulpée sont généralement très satisfaisants et s’observent immédiatement après la première séance. Par ailleurs, la teinte obtenue après la première séance du traitement s’améliore au fil des séances. Ce traitement permet de conserver une teinte uniforme sur la dentition durant une dizaine d’années environ.

Le résultat dépend bien entendu de chaque patient, de la dyschromie à traiter, de l’ancienneté de la coloration, de la couleur initiale de la dent et de la caractéristique de la dent en elle-même. Chaque patient ne peut espérer le résultat d’un autre patient. Enfin, il est important de garder à l’esprit que des cas de récidives peuvent survenir dans les 18 mois à 5 ans après le traitement blanchissant.