Douleurs à la mâchoire : Causes, diagnostic et traitements



Les douleurs à la mâchoire sont un mal courant et connu, qui touche des millions de personnes à travers le monde. Pour autant, l’affection pose toujours des problèmes lorsqu’il s’agit d’établir un diagnostic et un traitement, car les causes possibles de la douleur sont nombreuses. La douleur peut en effet être le signe de quelque chose d'aussi banal qu'un mal de dents - ou d'aussi grave qu'une crise cardiaque. 

Dans tous les cas, il est vivement recommandé de consulter votre médecin ou votre dentiste si vous souffrez de la mâchoire, car lui seul sera capable d’établir un diagnostic précis de votre affection et un plan de soins adapté.

Poursuivez votre lecture pour en apprendre davantage sur les causes, le diagnostic et les traitements possibles des douleurs à la mâchoire.

Que désigne-t-on par “douleur à la mâchoire” ? 

La douleur à la mâchoire est considérée comme une sensation douloureuse ou une sensibilité ressentie à l'intérieur ou autour de la mâchoire. La douleur s'étend parfois jusqu'aux oreilles et au cou, touche presque tout le visage et cause des maux de tête. La sensation peut s'aggraver lorsque la personne mâche ou mord, mais elle peut aussi se manifester même lorsque la mâchoire est au repos. La douleur est habituellement centrée sur l'articulation de la mâchoire, connue en termes médicaux sous le nom d'articulation temporo-mandibulaire (ATM), et peut être soudaine, temporaire ou chronique, selon la cause sous-jacente.

L'articulation temporomandibulaire est constituée de l'os de la mâchoire (ou de l'os situé juste sous la bouche), ainsi que du maxillaire (ou de l'os situé dans la partie supérieure de la bouche). L'articulation de la mâchoire joue un rôle majeur et est responsable du contrôle du mouvement d'ouverture et de fermeture de la bouche. De toutes les articulations du corps, elle est considérée comme l'une des plus utilisées. Comme les articulations sont constituées de muscles et de tendons entourant les os, n'importe lequel des tissus mous peut devenir la proie de l'usure ou des blessures en raison d'une utilisation à long terme.


Quelles peuvent être les causes de douleurs à la mâchoire ?

La plupart des douleurs à la mâchoire sont dues à une anomalie ou à une blessure à l'articulation de la mâchoire, mais il existe aussi d'autres causes possibles. Voici quelques-unes des causes de la douleur à la mâchoire :

Les troubles de l'articulation temporomandibulaire et des muscles (TMD)
Les troubles temporomandibulaires, aussi connu sous le nom de TMD, affecte l'articulation temporomandibulaire de la mâchoire et sont la cause la plus commune de douleurs à la mâchoire. 

En plus de la douleur, ce trouble peut provoquer un cliquetis de la mâchoire lors de l'ouverture de la bouche ou de la mastication. Dans les cas graves, le trouble peut même entraîner le blocage permanent de la mâchoire en position ouverte ou fermée.

Le serrement / grincement des dents 
Le serrement des dents peut causer de graves dommages à vos dents et est l'une des principales causes de douleur à la mâchoire. C'est le processus de serrer les dents qui n'est pas associé à la mastication. Certaines personnes grincent des dents quand elles se sentent stressées, mais beaucoup de gens grincent des dents en dormant, mais ils ne s'en rendent pas compte. 

Si le serrement n'est pas traité, il peut entraîner un certain nombre d'autres problèmes dentaires. Pratiquer des exercices de relaxation du stress ou porter une gouttière occlusale la nuit ne sont que quelques-unes des façons d'arrêter de grincer des dents.

Les causes moins fréquentes de douleur à la mâchoire
  • Douleurs dentaires : Dans certains cas, des infections dentaires graves, appelées abcès dentaires, peuvent causer une douleur qui rayonne vers la mâchoire.
  • Maux de tête en grappes : Les céphalées en grappes causent généralement de la douleur derrière ou autour d'un œil, mais la douleur peut irradier jusqu'à la mâchoire. Les céphalées en grappes sont l'un des types de maux de tête les plus douloureux.
  • Problèmes de sinus : Les sinus sont des cavités remplies d'air situées près de l'articulation de la mâchoire. Si les sinus sont infectés par un germe, comme un virus ou une bactérie, il peut en résulter un excès de mucus qui exerce une pression sur l'articulation de la mâchoire et cause de la douleur.
  • Névralgie du trijumeau : La névralgie du trijumeau est une affection causée le plus souvent par la compression nerveuse du nerf trijumeau qui procure une sensation à une grande partie du visage, y compris les mâchoires supérieure et inférieure.
  • Crise cardiaque : Une crise cardiaque peut causer des douleurs dans d'autres parties du corps que la poitrine, comme les bras, le dos, le cou et la mâchoire. Les femmes, en particulier, peuvent ressentir des douleurs à la mâchoire du côté gauche de leur visage pendant une crise cardiaque. 


Comment sont diagnostiquées les douleurs à la mâchoire ?

La douleur à la mâchoire est souvent décrite comme une douleur lancinante et inconfortable. Elle peut survenir tout d'un coup, ou elle peut être légère au début et devenir plus intense avec le temps. Cependant, les symptômes exacts varieront selon la cause profonde de la douleur et l'identification de celle-ci est donc un préalable indispensable à tout traitement.

Pour qu'un médecin puisse diagnostiquer et traiter la cause des douleurs à la mâchoire, il devra généralement effectuer certains nombre de tests.

Les tests suivants peuvent aider le médecin à mieux apprécier les causes de la douleur à la mâchoire :
  • Examen physique, intégrant une évaluation des nerfs, des os du cou, de la mâchoire, de la bouche et des muscles
  • Revue complète des antécédents médicaux 
  • Tests en laboratoire : analyse sanguine de la vitesse de sédimentation des érythrocytes, utilisés pour le diagnostic des affections douloureuses
  • Procédures d'imagerie radiologique, comme les rayons X ou l'IRM
  • Dépistage psychologique et psychiatrique

D'autres tests peuvent également être conduits si le médecin soupçonne que la douleur à la mâchoire est causée par une maladie particulière. 


Comment sont traitées les douleurs à la mâchoire ?

Le traitement de la douleur à la mâchoire dépendra de la maladie qui en est à l’origine.

La plupart des médecins recommanderont d'abord des méthodes de traitement non invasives pour soulager vos douleurs à la mâchoire. Si les douleurs persistent, il se peut que vous ayez besoin d'autres interventions pour trouver un soulagement à votre douleur.

  • La gouttière occlusale : Une gouttière ou orthèse occlusale est un protecteur dentaire en résine que vous portez sur vos dents supérieures ou inférieures et qui est adapté à votre bouche. La vocation d’une gouttière occlusale est de favoriser la détente de vos articulations et des muscles de votre mâchoire. Elles diminuent votre tendance à serrer les dents durant votre sommeil et protègent ainsi vos dents.
  • Les relaxants musculaires : Si votre douleur ne répond pas l’utilisation d’une orthèse occlusale, votre dentiste peut vous prescrire des relaxants musculaires pour soulager la tension de la mâchoire. Cependant, cela n'aide pas toujours les personnes atteintes de DTM.
  • Les injections de Botox : Les méthodes de traitement plus invasives comprennent les injections cosmétiques de Botox. Lorsqu'elle est injectée dans les muscles de la mâchoire, la toxine botulique présente dans le Botox peut empêcher les muscles de la mâchoire de se contracter, ce qui peut aider à soulager la douleur due à la DTM. 
  • La chirurgie de la mâchoire : Dans de rares cas, un médecin recommandera une chirurgie de la mâchoire pour corriger les problèmes de DTM. Ce traitement est généralement réservé aux personnes souffrant de douleurs intenses et de douleurs dues à des problèmes structurels de l'articulation de la mâchoire.

Les douleurs à la mâchoire peuvent avoir des causes multiples plus ou moins grave. Dans tous les cas, si vous présentez certains des symptômes décrits dans cette fiche, nous vous recommandons de consulter votre médecin ou votre dentiste rapidement. Eux seuls sont à même d’établir un diagnostic pertinent et de vous proposer un traitement adapté à votre condition.